Accueil | Galeries | Boutique
De la technique | Les styles | Les tendances | Nos recherches | Contact








bandeau les reliefs



 
Accueil
Boutique


logo designdinterieur

Vous trouverez dans cette page les articles suivants :


        - l'influence des normalisations.......................
        - l'horreur de l'influence des médias...............
        - redonner vie et présence aux plafonds........
        - la problèmatique des sols.............................
        - les murs et les nombreuses possibilités.......
  >>go
  >>go
  >>go
  >>go
  >>go




Le relief pour apporter le plus, la différence, l'originalité, sans pour autant personnaliser le lieu.








ligne
L'INFLUENCE DES NORMALISATIONS
ligne

LA PERTE DE LA DIVERSITE - QUE DES PARALLELEPIPEDES :

L'Europe se charge, à coups de lois, de tout normaliser, et donc de limiter la liberté de création. Les cahiers des charges imposés laissent une très faible marge de manoeuvre à la production industrielle, un exemple : lorsque vous achetez un interrupteur mural, la carcasse et pratiquement toujours la même pour répondre aux normes, alors l'industriel ne peut jouer que sur le cache visible en proposant une palette de couleur avec une très faible variation de forme. Cela devient très pauvre en choix (et nous n'aborderons pas les emplacements de ces accessoires électriques sur les murs, il ne faut pas être une personne de petite taille ...). Tout est géré par des interdictions et jamais l'inverse, et l'amélioration n'est pas certaine.

S'écarter des normes, a fortiori dans la construction, c'est s'exposer à l'interdiction et aux conséquences qui peuvent mener les "fomenteurs" devant la justice en les accablants de responsabilités démesurées.

On construit des cubes avec toujours les mêmes fenêtres en pvc. Essayez maintenant de trouver facilement des fenêtres en bois ...

La monotonie s'installe partout et en tout et à grande échelle, pour nous : l'Europe. La normalisation entre aussi dans la maison individuelle. On va finir par trouver en grande surface des plans de maisons à construire et à fournir à une entreprise.


Notre base de travail maintenant, lorsque la construction n'est pas un rebelle du passé, ce sont des parallélépipèdes. Il faut  trouver de nombreuses astuces pour "casser" les conventions et se différencier dans l'ombre pour vivre heureux et épanoui en restant cacher de la norme.




>>> retour haut de page <<<




ligne
L'HORREUR DE L'INFLUENCE DES MEDIAS
ligne

On fait croire à tout le monde que pour revendre un bien, il est nécessaire qu'il soit relooké de l'intérieur à la façon des magasins de meubles et des revues de déco. Mais en réalité qu'est ce qui est réellement fait :

               - on dit au vendeur, votre objectif c'est vendre (en utilisant le fait que le bien est déjà en vente
                 depuis un bon moment),

               - on termine les travaux non terminés en faisant du cache misère,
                    - on redonne un coup de propre à grand coup de rouleaux de peintures,
                    - on vide au maximum les lieux,
                    - on enlève les meubles volumineux et on les remplace pour tromper sur les volumes disponibles,
                    - au passage on massacre quelques meubles du vendeur ou les barbouillant de peinture à l'eau
                 pour faire du ton sur ton,

               - on oblige le vendeur à baisser son prix de vente de 10 à 15 % et on lui fait investir de 1 à 2 % de
                 son prix de vente déjà baissé pour le relooker (on crée la bonne affaire).


On entretient la norme, car elle influence une grande majorité de la population et donc le potentiel de clients.

Après on dit, vous voyez  le HOME STAGING ça marche !  La vente a été faite en un temps record. La baisse du prix ne serait-elle pas suffisante comme argument ? On nous dira, en retour, que non, car l'acheteur se décide malgré lui dans les 90 secondes, on vend "du propre" à 15 % de moins pour le vendeur ... mais on a créé une bonne affaire au détriment du vendeur qui s'est laissé embarqué.





>>> retour haut de page <<<



ligne
REDONNER VIE ET PRESENCE AUX PLAFONDS
ligne

CASSER LA TENDANCE ACTUELLE :

Dans toutes les constructions on fait des plafonds plats, et la plus part du temps: peints en blanc.

Les plafonds sont oubliés. Rares sont les intérieurs dits modernes, dont les plafonds sont travaillés. La période des profilés en polystyrène de corniches,  et à coller, a cassé l'envie des corniches, moulures etc.

Il n'y a pas que les moulures classiques, les corniches, qui peuvent rendre une présence à des plafonds. Il suffit d'un peu d'imagination. Vous trouverez dans les photos du site de nombreux plafonds où nous avons intégré une "différence".

Ci-contre, quelques exemples de nos réalisations dans des cuisines, et ci-dessous un détail d'une partie d'un plafond de salle de bains.

plafond de salle de bains
- margueritte stylisée -


plafond de cuisine 01
- plafond en trapèze équipé d'une verrière en opaline -
plafond de cuisine 02
- plafond refait entièrement et abaissé en quart de cercle -
plafond de cuisine 03
- plafond à lumière diffuse -

Contrairement à ce qu'on peut croire, c'est réalisable dans des intérieurs de 2.50 m de hauteur.

LES TECHNIQUES POUR REALISER DES PLAFONDS :

         - l'utilisation des plaques de plâtre est parfaite, c'est un produit qui ne bouge pas dans le temps, 
           son coefficient de dilatation est très faible, il se travaille bien, et il existe plein d'accessoires pour
           le fixer.

         - les structures de plafonds complexes comme le plafond en trapèze et le plafond en quart de cercle,
           nécessitent une struture de bois plus facile à mettre en forme pour supporter les plaques de plâtre
           (vous retrouverez de telles structures dans les panoramas de chantiers de nos galeries de photos.

         - les plaques de bois sont à utiliser en monobloc sinon des fissures apparaissent. Il a l'avantage d'être
           plus léger que les plaques de plâtre. Dans l'exemple du plafond à lumière diffuse, c'est une plaque
           monobloc de contreplaqué de 6 mm, tout comme les carrés en relief dessous. L'ensemble peut être
           préparé avant et placé ensuite. Dans le cas de ce plafond, le bord de la plaque a été renforcé avec
           un profilé demi rond pour redonner de l'épaisseur visuelle.


LES RELIEFS DE PLAFONDS :

La tendance actuelle en décoration est de se limiter à des caissons. Souvent on voit des caissons qui ne sont créés uniquement que pour intégrer des petits spots à encastrer car il faut de l'espace au dessus, surtout s'ils sont halogènes, et parce que c'est le seul moyen lorsqu'on a une dalle de béton en plafond. Mais pourquoi se limiter à des parallélépipèdes: à cause du manque d'imagination de l'artisan, dans un souci de limiter le coût, pour l'effet mode, parce que l'artisan décorateur ne veut pas passer ou perdre du temps à "décorer", ...

Un petit relief, même un petit, apporte le plus qu'on ne trouve pas ailleurs
 et qui amènera quelques remarques admiratives.

Dans le cas du plafond en quart de cercle, la moulure a été réalisée sur place avec un profil pour associer le plafond a d'autres détails muraux de la pièce. Cette moulure a reçu des remarques du style "comme dans les châteaux", remarque qui n'aurait pas été faite si le bord avait été coupé droit.

Après on peut aller plus loin, en modernisant les pratiques d'autrefois, et en réalisant des reliefs qui prendront toute leur valeur en les associant aux éclairages. C'est le cas de la margueritte stylisée qui a été réalisée avec une plaque de bois et des chutes de plaques de plâtre épaissies, plus quelques moulages.

TOUT EST REALISABLE






>>> retour haut de page <<<



ligne
LA PROBLEMATIQUE DES SOLS
ligne

LES CHOIX ARCHITECTURAUX INITIAUX

Si on a la possibilité de faire construire, et les moyens financiers pour s'offrir des particularités, une reflexion à mener est sur les sols: veut-on un sol uniformément plan sur chaque niveau, ou des différences de niveaux plus ou moins marquées avec des marches, et pour quels espaces.

Notre avis est que des différences de niveaux de sols donnent
une plus grande sensation de liberté
car on évolue plus uniquement dans un plan, mais dans un espace.


FAIRE AVEC CE QU'ON A

Lorsqu'on n'a pas eu le choix de définir initialement le relief de ses sols, et si on désire apporter une différence à notre intérieur, il ne reste plus que la solution d'apporter un relief en remontant le sol par endroits, par exemple:

                 - dans une cuisine, si on veut créer un espace bar vers l'extérieur et surplomber les convives
                   attablées au bar,

                 - dans une salle de bains, parfois par obligation, lorsqu'on veut créer un espace douche et
                   régler le problème de l'évacuation par le dessous (curieusement on ne voit jamais cela sur
                   les stand d'exposition où on montre toujours une douche ras du sol. Dans la réalité ce n'est
                   réalisable que dans très peu de cas.

                 - dans une salle de bain lorsqu'on veut remonter la baignoire par une avancée composée d'au
                   moins une marche d'accès,

                 - dans une partie d'une pièce, une bande le long d'un mur bibliothèque ou pour créer un espace
                   repas.

                 - lorsqu'on a beaucoup d'espace en hauteur, couper pratiellement la hauteur avec une
                   mezzanie intégrée dans la structure et en jouant sur ça forme pour ne pas la limitée à un
                   carré ou un rectangle.


   
     salle de douche 01    salle de douche 02
- sol de salle de douche réhaussé en fonction des arrivées d'eau et des évacuation,
la hauteur incontournable, dans ce cas, est compensée par la création d'une double marche d'accès -






>>> retour haut de page <<<



ligne
LES MURS ET LES NOMBREUSES POSSIBILITES
ligne

Les murs, la source la plus facile pour transformer totalement un lieu. Il y a bien entendu des murs porteurs qu'il est préférable de respecter, mais il est toujours possible de les ouvrir en prenant les précautions nécessaires. Mais il y a assez de murs non porteurs pour se faire plaisir. Dans le cas ou il est vraiment impossible de toucher au mur, il est toujours possible de créer des aménagements plaqués, en relief, dessus ou même de les effacer avec de grands miroirs pour dupliquer une partie de la pièce.

ELIMINONS DE SUITE LES CAS DES MURS PORTEURS :

Les aménagements créatifs y sont limités. On peut faire des choses comme:

- doubler le mur sur une partie pour créer des rangements, du sol au plafond et casser un effet de longueur sur le mur,
- transformer le haut d'un mur en poutre, comme une poutre porteuse dans laquelle intégrer des spots lumineux, ou un rangement, ou encore pour y dissimuler un écran de projection rétractable.
- créer un effet de relief sur le mur, relief pur, uniquement décoratif, une tendance : LES VAGUES très géométriques ondulées horizontalements, ou utiliser des éléments de relief comme nous en créons (voir dans notre boutique une exemple nommé LYS).
- créer un effet de relief utile comme une portion de sphère légèrement débordante du mur et alvéolée pour autoriser des rangements, un  effet de lumière de fond peut être ajouté.
- une fausse corniche pour cacher un éclairage tout le long du mur à la partie haute, en lumière indirecte.
- effacer un mur porteur est possible: après avoir, par exemple, doublé le mur de rangements, et en interrompant le rangement en hauteur, il suffit de plaquer sur le mur un miroir qui aura pour effet de continuer le plafond derrière le rangement.
- ajouter sur le mur l'équivalent d'une structure de fenêtre avec de l'opaline pour créer une illusion d'ouverture.
- des cadres pour délimiter des portions de murs à l'image des galeries dans les châteaux, et où généralement on trouvait des fresques, des tapis, ou de grands tableaux.
- des panneaux décoratifs très travaillés, réalisés à l'extérieur et posés plus ou moins au même niveau sur une structure de caissons, ce qu'on trouve également dans les châteaux.


La liaison avec le plafond peut être une corniche, une vraie, en plâtre (concept déjà évoqué dans le chapitre précédent).


relief sur mur porteur
- relief sur mur porteur en béton (extrait de notre galerie de photos) -

LES MURS QUE L'ON PEUT OUVRIR, DEPLACER, ETC :

C'est la Rolls des possibilités pour créer du relief, tout est possible :

- décaller des murs pour créer de nouveaux volumes en empreintant sur la pièce d'à coté, et la pièce d'à coté sur la pièce,
- ouvrir des fenêtre intérieures pour amener de la lumière dans des pièces sombres ou sans fenêtre, ou même des vitraux pour les effets de couleurs et de chaleur,
- ouvrir de nouvelles portes,
- créer des espaces bibliothèque dans des portes condamnées,
- intégrer des effets de lumières,
- ajouter du reliefs comme déjà évoqué sur les murs porteurs,
- créer des niches ou des vitrines en prenant sur la pièces à coté,
- et les même possibilités que pour les murs porteurs.

- exemple d'une vitrine empreintée sur la pièce d'à coté -

 
vitrine
- vitrine intégrée dans un mur intérieur -

Le cas particulier des portes internes :

Les portes internes sont souvent oubliées, justes peintes, ou remplacée par une autre par exemple, une porte pleine pour une porte vitrée. Mais elles peuvent être travaillées aussi dans le relief.

Les portes modernes de type appartement d'une épaisseur de 40 mm sont parfaites pour jouer avec elles. Elles se découpent facilement pour les creuser partiellement ou totalement, y ajouter des hublots, des miroirs, même des diodes, ou créer un empilage de petites ouvertures vitrées colorées ou non (exemple des découpes de carrés de 10 cm sur 10 cm alignés en hauteur), etc Mais encore ajouter du relief dessus en collant des découpes planes ou des reliefs en moulures ou formes en plâtre (en évitant les classiques kit de moulures pour porte, c'est affreux).

LE CAS PARTICULIER DES MURS EXTERIEUR ISOLES :

En général, personne ne touche à ces murs extérieurs, sous prétexte qu'ils sont isolés thermiquement et qu'il ne faut donc pas y toucher, mais pourquoi pas. On peut très facilement y mettre du relief, sans pour autant toucher au mur lui même. L'épaisseur de l'isolation est cependant déterminante, mais même si elle n'est pas pas hyper épaisse, tout reste possible.

On peut y intégrer des niches. L'avantage de l'isolation, c'est qu'elle est composée d'une plaque de plâtre de 13 mm additionnée d'une épaisseur d'isolant, de la laine de roche ou du polystyrène expansé, rarement d'autres matériaux comme le chanvre ou la paille. On peut donc y découper n'importe quelle forme de niche: carré, triangle, trapèze, rond, ou des formes plus complexes (selon l'envie et le but), et pas se limite à une alvéole, on peut faire par exemple plusieurs niche rondes ou carrées espacées.

Pour composer ensuite la niche à intégrer, si elle n'est pas de forme triangulaire, rectangulaire, carrée, ce qui se fait sans problème avec du contre plaqué, on peut s'orienter vers un tube pvc de gros diamètre à couper en rondelle pour faire des niches rondes, des bouts de ces rondelles pour faire l'équivalent d'une forme de fleur etc, ce n'est qu'une question d'imagination.

Intégrer de la lumière dns ces niches est particulièrement facile maintenant avec les éclairages à diodes. C'est sans risque de chaleur, et en plus on peut choir une couleur.

Technique pour le faire:

- déjà sonder l'épaisseur disponible en enfonçant un outil éfilé,
ouvrir le mur dans la forme désirée après un traçage précis, à l'aide d'une scie à plâtre
, une sorte de couteau scie, mais une scie à guichet fera l'affaire,
- refaire l'isolationdu fond avec une fine couche d'un isolant comme du dépron (une sorte de mousse haute densité d'épaisseur 6 mm et un vrai isolant thermique. Coller cet isolant à l'aide d'une cartouche de colle qui tient compte des basses températures. prendre soin de jointer à la colle la totalité du pourtour de cet isolant pour éviter le passage d'air,
- fixer des tasseaux derrière la bordure de la plaque de plâtre en repoussant l'isolation. Ils serviron à visser votre caisson sur le coté intérieur,
- fabriquer un caisson de la niche en contre plaqué et non en médium trop mou et trop éponge, en prenant soin de le coller sur la totalité des arrêtes sinon cela pourrait créer des fissures de raccord de bois et laiser passer un filet d'air qui noircirait la peinture. Si la profondeur n'est pas à votre goût, vous pouvez faire déborder votre caisson de façon à recréer de la profondeur; Si votre bord de caisson est débordant, fixer autour un tasseau raboté ou travaillé en ajoutant des moulures, il servira de cache de la découpe et aura un rendu plus agréable à l'oeil,
- visser votre caisson en collant la bordure si votre caisson déborde. Si il ne déborde pas, encadrez votre caisson d'une baguette qui sera collée sur la plaque de plâtre pour cacher la découpe et sur le champ du caisson en bois,
- peindre, enduire, peindre, enduire etc
- fixer dedans des étagères si vous le désirez, bois, verre, acrylique, ...


- un exemple d'une réalisation dans un mur extérieur isolé -

 
niche dans un mur extérieur
- niche créée dans l'isolation d'un mur extérieur -


   >>> retour haut de page <<<



ligne


Accueil  >  De la technique  > Les reliefs |                    | Boutique | Contact
ligne





   Copyright 2007 - 2018 © Minaus

logo designdinterieur

Conception du site: design d'intérieur