Accueil | Galeries | Boutique
De la technique | Les styles | Les tendances | Nos recherches | Contact








les enduits muraux



 
Accueil
Boutique



logo designdinterieur

Vous trouverez dans cette page les articles suivants :

        - bref historique sur les enduits.......................
        - les types d'enduits........................................
        - la préparation des supports et le travail.......
        - exemples d'enduits anciens et actuels.........
  >>go
  >>go
  >>go
  >>go


L'enduit est le premier effet sur les murs qui peut mettre
un peu de relief, mais ce n'est pas le cas de tous.


Nous nommons enduit, tout produit qui intègre
l'emploi d'une taloche ou d'une spatule.


Dans la page LES RELIEFS nous traitons les vrais reliefs.

Dans la partie NOS RECHERCHES, nous présentons
des produits de notre conception qui donnent un relief vraiment différent.










ligne
BREF HISTORIQUE SUR LES ENDUITS
ligne

Les enduits sont nés avec la construction. Ils se sont très vites colorés avec les pigments naturels ajoutés aux enduits ou mortiers.

Pour nous, le plus vieil enduit mural connu est le revêtement de la grande pyramide de Khéops (ça va en faire crier un maximum). Les blocs qui recouvraient la pyramide sont un mélange composé à froid et moulé sous forme de blocs, comme on coule une fondation (réalisation démontrée en labo). Ces blocs sont beaucoup trop jointifs et précis pour avoir été taillés sans jamais avoir reçu le moindre coup de mauvaise manipulation sur les arrêtes, lors de l'hypothétique mise en place à une alttitude impensable, même avec nos moyens actuels, et en l'espace d'une vie brève de pharaon ... mais une série de seaux montés par une chaîne humaine pour remplir un volume d'une journée, par une équipe, ça c'est nettement plus facile à envisager, nettement plus réaliste et bien plus facile à faire. Ils faisaient bien des briques moulées. Ce n'est qu'une grosse brique mieux travaillée. C'est à notre avis l'enduit le plus parfait, jamais réalisé, pour résister au temps.

Les enduits décoratifs ont largement été employés par les grecs, les romains, puis par la suite au moyen âge.




>>> retour haut de page <<<




ligne
LES TYPES D'ENDUITS
ligne

enduit 00
Actuellement, la gamme proposée d'enduits muraux est phénoménale. Auparavant les enduits étaient plutôt réservés à des intérieurs ayant du vécu, mais avec l'émergence des enduits très fins, des imitations, il est maintenant possible de les employer dans les constructions neuves et sur les nouveaux matériaux de construction.
La peinture acrylique est mal adaptée pour de grandes surfaces, et pour une finition de qualité. De plus, il est pratiquement impossible de la décaper proprement, comme on pouvait le faire avec une peinture à base d'huile et un décapant. Il n'y a pas de décapant pour peinture à l'eau.

Les effets de matières proposés depuis peu de temps sont très intéressants,
très sophistiqués, et viennent compléter de façon créative
la gamme des enduits millénaires.
Cependant, faire croire que l'usage de ces enduits est accessible à tout bricoleur est un leurre. L'effet est rarement celui du panneau parfait présenté en magasin, et pour cause: il n'y a pas les difficultés que l'on rencontre dans un intérieur (exemple: un simple support indémontable de tuyau à contourner).

L'effet final est totalement lié à celui qui le réalise, car le rendu matière est unique. Il dépend du sens artistique de l'opérateur, et de sa patience.

L'expérience et le doigté ont quand même leur importance.

LA COMPOSITION DES ENDUITS

La composition des enduits s'est fortement diversifiée avec le temps. Les premiers enduits décoratifs comportaient:

    - un liant comme le plâtre ou la chaux,
    - une charge minérale réduite en poudre ou brute (pierre broyée,sable, gravier, ....)
    - un pigment pour la couleur, une autre pierre broyée extrêment fin.

Les enduit plus récents comportent des liants comme le ciment, des colles, des charges minérales, et des colorants à base de pigments ou de colorants issus de la chimie pétrolière, des huiles, ... . Ils se rapprochent, avec tous les additifs, des peintures comportant des charges. La limite devient floue.

LA FINITION

Sur certains enduits, une finition est appliquée, soit pour donner un dernier effet, soit aussi pour apporter une protection durable. C'est ainsi qu'un vernis peut être appliqué (principalement pour les revêtements modernes), mais aussi, et de façon plus traditionnelle des cires teintées ou non, ou encore du savon noir.

enduit 01 LE PLATRE

Le plus ancien des enduits est obtenu par cuisson du gypse. En ajoutant de l'eau, il se réhydrate, il prend et il durcit. En réalité des cristaux se forment et poussent, ce qui entraîne une augmentation de volume. Ces cristaux, par manque de place, s'imbriquent les uns dans les autres. C'est ce qui rend le plâtre si difficile à casser. Il s'expanse à la prise. A poids de plâtre identique, avec un volume d'eau différent, vous obtiendrez un volume de plâtre différent.

enduit 02
LA CHAUX

C'est un mélange de calcaire cuit en forte proportion avec de l'argile et de la silice. La cuisson à haute température deshydrate le calcaire. Une réhydratation partielle permet d'en obtenir une poudre. Les proportions classe la chaux en différentes catégoriées: aérienne, hydraulique, etc

enduit 03
LES ENDUITS MIXTES

Souvent composés à base de plâtre ou de chaux, ils sont destinés à la reprise des supports pour les amener à un état de surface prêt à recevoir l'enduit décoratif final. L'accent est mis sur la souplesse d'emploi, l'adhésivité, etc . Mais ils peuvent aussi constituer une finition directe par l'apport d'une finition colérée passée dessus à la brosse et travaillée au chiffon ou tout autre moyen, ou encore être teintés dans la masse avec des pigments.

enduit 04
LE BETON

Le béton réservé jusqu'alors aux finitions extérieures s'introduit dans l'habitation. Le vrai béton dit ciré se fait sur un sol uniquement, en intégrant des charges colorées après la coulée de la dalle, un polissage et une finition à la cire. Quand il se met sur les sols et murs, c'est une imitation, un enduit résistant contenant du ciment, un revêtement décoratif avec une note "industrie". Ce dernier présente une gamme de couleurs nettement supérieure au vrai béton ciré.

enduit 05
LES ENDUITS DECORATIFS MODERNES

Ils se multiplient depuis l'interdiction de vente des peintures à l'huile (sous d'obscures prétextes environnementaux, combien faudrait il de pièces peintes pour égaler la pollution d'un vol d'avion au travers de l'Atlantique ...). La composition de ces enduits est très variable. Il n'est jamais indiqué comment on peut enlever ces enduits muraux. Il faut donc être prudent. Ce sont de vrais choix contrairement à un papier peint. Cependant les effets proposés sont très intéressants, innovants, et riches en palettes de couleurs.




>>> retour haut de page <<<



ligne
LA PREPARATION DES SUPPORTS ET LE TRAVAIL
ligne

Comme pour tout produit de finition, le support doit être bien préparé. Bien entendu plus le produit final présente une charge en épaisseur, plus le support peut être à aspérités, sans toutefois être en dessous de ce que la logique de qualité finale exige.
Si le support est fissuré, il est impératif de traiter toutes les fissures de façon à les consolider et empêcher qu'elles réapparaissent ensuite sur le nouvel enduit. Une bonne méthode est "d'armer" le support, par exemple, avec une toile de verre ajourée collée ou intégée dans un enduit colle de charge et de rebouchage.
TRAITER LES FISSURES POUR ELIMINER LA RECIDIVE
Les outils d'application des enduits

    - La  charge est  appliquée à la  truelle ou  à la  spature , dans  certains cas d'industrialisation , avec des
      pompes et des lances de projection,
    - L'effet est  apporté  par un rouleau  intégrant  un  motif  répétitif , une  taloche  de  lissage , une  brosse
      épaisse, souple ou dure, un outil spécifique pour donner un aspect griffé, pointillé, rainuré, etc

La régularité de l'effet

Le rendu d'un enduit est une sorte de "désordre" sur le support, mais ce désordre ne doit pas être anarchique, il doit être régulier de façon à créer une certaine uniformité harmonieuse. Ce "désordre" harmonieux fait appel à une grande rigueur de travail dans les mouvements, l'application, le dosage, la régularité du temps de travail, et la continuité dans le travail. Une pause casserait de façon irréversible l'application par une reprise visible. Quand une surface est commencée, il est impératif d'aller jusqu'au bout sans interruption ou variation dans le travail.

LE CALME EST UNE NECESSITE

un poste de radio fait la différence entre un décorateur et un simple ouvrier

Les zones de difficultés

Dans la préparation, il faut penser aux difficultés qui vont être rencontrées, et donc réfléchir, par avance, à comment elle seront abodées, et s'il faut faire avant un travail préparatoire qui aidera à uniformiser le rendu final.

Les quantités et les produits annexes

Préparer le chantier demande de prévoir, avant de débuter, tout ce qui sera nécessaire au bon déroulement du travail, aussi bien la quantité de produit nécessaire et les ingrédients pour le composer, les outils,  les produits de nettoyage, les protections humaines et de l'environnement, les moyens d'accèder aux endroits difficiles, la lumière, etc



>>> retour haut de page <<<



ligne
EXEMPLES D'ENDUITS ANCIENS ET ACTUELS
ligne


LE BETON CIRE

Le béton ciré est à diviser en deux catégories: le vrai béton qui est coloré par diverses méthodes d'incrustation de matériaux d'apport donnant une couleur ou une cire colorée; et le faux béton qui est un enduit à base de résine chargée et colorée. Le premier est une vraie dalle de charge de forte épaisseur , comme en milieu  industriel d'où il provient, avec ses irrégularités, et le second un enduit fin décoratif résistant.

enduit 06

LES ENDUITS DECORATIFS D'AUJOURD'HUI

Ils sont de natures diverses. Ils sont généralement composés d'un primaire d'accrochage, une couche de charge à faire en une ou plusieurs passes, parfois avec un additif de pigment à choisir, un outil à effet de matière, et une finition de protection. Il y en a de nombreux, mais ils sont généralement destinés à des supports plans des constructions modernes.

enduit 07

LE PLATRE GRATTE

C'est une application grossière de plâtre sur le mur qui laisse apparaîtree des surépaisseurs, des surcharges qui vont créer des petits creux, comme des marches de reprise. Avant que le plâtre soit dur, durant la phase ou il est  facile à gratter, on effectue un grattage pour applanir la surface, tout en gardant le relief.

Sur cette surface non uniforme, non plane, brute, après son séchage complet, on applique une finition colorée, plus ou moins complexe en matériaux d'apport, et en différentes couleurs.

enduit 08

LES MELANGES A BASE DE PLATRE

Le plâte est une base idéale pour y intégrer des produits additifs qui permettent d'avoir des effets de matière, des colorations dans la masse. On peut y ajouter des enduits plus ou moins gras qui affineront le grain, des pigmets en faible quantité, des poudres de charges plus grossière, de la chaux aérienne, des sables. La palette de rendus est infinie suivant les dosages, et les finitions de surface.

enduit 09

LES MELANGES A BASE DE CHAUX

Comme pour le plâtre, on intègre à la chaux des produits pour charger, des poudres de pierre plus ou moins broyée, du sable, des pigments, et même de la brique réduite en poudre. C'est un mélange souple qui admet la déformation. La finition de surface, à l'aide des outils et des produits de charges, donne une large gamme d'effets qui suivant la technique d'application donnera un effet très actuel ou d'autrefois.

enduit 10

LE TADELAKT

Le vrai: c'est une chaux colorée avec des pigments et déposée sur le support, puis talochée et lissée. L'enduit est ensuite poli à la pierre à chaque couche supplémentaire. A la dernière couche, le polissage se fait à la pierre et au savoir noir. La finition est un cire qu'on laisse bien sécher avant de la lustrer au chiffon doux.

Le faux: c'est une application désordonnée en plusieurs couches, en partant d'une charge mal répartie de façon à créer, après lissage, des marques liées aux différentes épaisseurs. Une protection finale donne l'aspect brillant ou satiné. A la différence du tadelakt la surface est nettement plus plane.

enduit 11
enduit 12

LE STUC

C'est un mélange de plâtre et de chaux. Les stuc colorés, suivant leur technique d'application et leur variation dans les dosages de pigments, permettent d'avoir des impressions de pierre naturelle semblable au marbre.

enduit 13

LE SGRAFFITO

C'est un enduit à la chaux retravaillé par sculpture en creux. Il peut être aussi composé comme un stuc, mais il demandera à être travaillé plus vite. Deux couches de mortier coloré de diverses couleurs sont appliqués sur le support. Ensuite le mortier de surface est sculpté de façon à faire réapparaître le mortier du dessous, tout en créant un relief en creux. La composition peut varier de façon à donner du grain plus fort à une couche ou à l'autre.

enduit 14



>>> retour haut de page <<<



ligne


Accueil  >  De la technique  > Les enduits |                    | Boutique | Contact
ligne





   Copyright 2007 - 2017 © Minaus

logo designdinterieur

Conception du site: design d'intérieur